mardi 13 décembre 2016

Auris HA2, l'amplificateur pour casques que je n'attendais pas.
Mais qui pouvait s'attendre à tant de musique à ce prix?





Auris Audio est une marque me semble t-il totalement inconnue en France pour l'instant. Elle nous vient de Serbie centrale, à 200 Km de Belgrade.
Auris Audio fût fondée en 2013 par Monsieur Milomir Trosic, c'est donc une très jeune marque parmi l'infinité des sociétés représentatives du marché Hifi. Allons passer 4 jours au High-End de Munich et nous en prendrons conscience... 
L’entreprise semble solide. Elle dispose de superbes locaux dédiés, soit à la recherche et au développement, soit au secrétariat, à la vente ou aux écoutes.




   Mileta Sindjelic pour le travail sur la mécanique                  Tijana Marjanovic directrice des ventes.
   en 3 dimensions                                                                Mon interlocutrice




                                                                                       Ci-dessus, divers ateliers de recherche...




    .....et de montage


Parallèlement à l'équipe de « décideurs », HPC qui est la société exploitant la marque Auris, emploie tout de même 60 employés au total. Autant dire qu'en moins de trois ans et vu l'étendue de la gamme des produits aujourd’hui proposés, Auris a plutôt avancé à pas de géants !


      Au centre droit, avec la chemise claire rayée, Monsieur Milomir Trosic,
le fondateur de la marque et responsable du design et de l'esthétique.

La gamme est effectivement très large et certains produits ont déjà reçus de belles distinctions internationales. L'esthétique, le soin porté à la réalisation et le "son" Auris, tout ceci commence être reconnu et nous n'en sommes qu'au début de l'histoire.
Nous faisons partie des pionniers de "l'histoire Auris" !

Le patron, Monsieur Trosic, est un ami de Mr Cokic, lui-même dirigeant la marque Trafomatic Audio dont j'ai commercialisé, en 2012 et 2013 le  très bel ampli Head one, qui existe toujours par ailleurs

http://www.trafomaticaudio.com/products/experience-head-one/

Les deux hommes et plutôt que de se considérer comme concurrents, ont parfaitement compris qu'ils accroîtraient leur puissance commerciale en travaillant de concert. Aussi, les transformateurs d'alimentation et de sortie sont étudiés et mis au point par les deux marques et bénéficient ainsi de la puissance de recherche des ingénieurs des deux sociétés.


Les transformateurs fabriqués en collaboration avec Trafomatic Audio

Les produits Auris sont montés à la main, les uns après les autres et sur commande.


                                Les coffrets en noyer habillés de cuir blanc ou noir et le montage manuel des composants et du câblage                                                                                                     



                                                                          Un coffret en noyer et cuir blanc en cours de montage




Pour les délais, il faut compter une vingtaine de jours pour avoir un amplificateur HA2.
Ceci dit et vu le succès que l'ampli HA2 remporte déjà, je vais faire en sorte et à partir du début 2017, d'en avoir toujours au moins 3 ou 4 en stock.

L’amplificateur Auris HA2 est entré en France tout début décembre 2016. Je ne connaissais la marque Serbe que pour avoir de temps en temps parcouru son site Web et n’avais pas la moindre idée de ce que ses produits pouvaient donner à l’écoute, quand j’ai pris la décision de contacter la directrice des ventes, (après qu'un ami m'y ait vigoureusement invité), Madame Tijana  Marjanovic et de lui commander un amplificateur HA2 ainsi qu'un dac / amplificateur DHP-2



Le prix de l’Auris HA2 en France, est établi en accord avec Auris à 1990€ TTC. Ce prix est « serré » et atteindrait 2150€ TTC exactement si le coefficient habituel avait été utilisé à partir du prix d’achat que Auris facture aux revendeurs plus les frais de transport et les frais divers de dédouanement.
Mais personnellement, je suis heureux de pouvoir proposer enfin en France, un appareil de très grande classe musicale en dessous de 2000€.

Un autre facteur entre en ligne de compte dans le calcul du prix public du Auris HA2.
Il est fabriqué en Serbie, dans les locaux de HCP et il serait bon de garder à l'esprit que le salaire moyen brut en Serbie est de 460€ et que les charges patronales dans cette tranche de salaire sont là bas de 25%.
Parallèlement, le salaire moyen brut en France est de 2900€ avec des charges patronales de 37,5%...

Voilà de quoi supposer que le HA2 pourrait être beaucoup plus cher si d’un côté, il était fabriqué en France et si d’un autre côté, le coefficient courant utilisé pour le marché de la hifi était appliqué à son prix de revient Français, pour définir son prix public… On serait loin, mais alors très loin de 1990€, croyez moi.

Le prix du HA2 ne nous donne par conséquent,  aucune, mais absolument aucune indication sur sa générosité musicale. Car en fait et s’il est fabriqué à moindre coût en Serbie, les « cerveaux » qui l’ont conçu et bien que rémunérés selon leurs compétences au tarif Serbe, n’en sont pas moins des cerveaux qui réfléchissent parfaitement et qui savent écouter.
Et puis le synergie de plusieurs têtes pensantes est forcément génératrice de résultats globaux d'un niveau nettement plus élevé, que ceux que peut atteindre une personne seule, la tête dans ses schémas personnels.

L’amplificateur Auris HA2 est un ampli « tout tube ». Son schéma est simple,


Fixée sur la plaque en aluminium, la plaque du dessous en fait, la carte d'alimentation avec les condensateurs de filtrage, le double fusible de protection et le transformateur double corps dédié à la tension de polarisation des tubes.



Gros plan sur la carte d'alimentation


A l'extrême gauche et à l'extrême droite, les deux transformateurs de sortie, invisibles dans leurs coques en métal. Au fond à gauche, le PCB accueillant les trois paires de fiches RCA en entrée.
Au fond au centre, le sélecteur d’impédance (blanc) et le petit interrupteur à bascule pour changer la tension de polarisation des tubes (bleu). Il sélectionne le choix entre PL95 et EL95.



La carte sur laquelle sont fixés les supports de tubes, (face interne) sur lesquels les tubes viennent "s'enficher" de l'autre côté, face extérieure. (côté bois)


 En bas à gauche, le petit PCB rouge de gestion du potentiomètre motorisé piloté par télécommande et à droite le sélecteur de source.

Le tout, relié par un câblage simple et peu abondant.

Un tube 12AU7 ou ECC82 (que l'on trouve sur des préamplis de très haut de gamme) pour l’étage de gain ou de préamplification et deux pentodes PL95 (ou EL95) fonctionnant en mode triode par canal, soir 4 au total, pour l’amplification.
A noter que selon les spécifications du constructeur, un tube PL95 a une durée de vie d'environ 10000 heures. Son prix moyen est de 12/13€.
10000 heures d'écoute pour à peu près 50€ de tubes...dérisoire !
Il est possible d’augmenter la tension de polarisation grâce à l'interrupteur à bascule situé sur la face arrière. Cette tension accrue servira a polariser des pentodes EL95 cette fois, mais je ne peux pour l’instant rien dire de plus à ce sujet, je n’ai pas encore essayé. C’est prévu et je commanderai des tubes EL95 très prochainement.



Les connaisseurs remarqueront le marquage Ei sur le tube de droite, signe identifiant la provenance Yougoslave de ce très beau tube NOS (New Old Stock)





Petite touche de luxe, sur le côté droit du panneau supérieur, le logo de la marque est gravé dans l'épaisseur du bois de noyer alors que la référence de l'ampli "HA2" est elle, gravée de l'autre côté, sur la droite.



Le sélecteur d’impédance (au centre de l'image ci-dessus) est prévu pour sélectionner les charges tournant autour de  50 ohm, 150 ohm  300 ohm et 600 Ohm.

Trois entrées RCA sont mises à notre disposition,(à gauche)  qui peuvent être sélectionnées en façade par le bouton situé à gauche de la sortie casque quand nous sommes situés face à l'ampli.







Enfin, une très belle télécommande en aluminium massif et livrée de série, nous permet de régler le volume de sortie de l’ampli à distance.



Le HA2 est muni de jolies pointes en aluminium et de leurs contre-pointes. Voici des accessoires que j’aimerais bien voir sur beaucoup d’autres réalisations ! En effet, par l’intermédiaire de ces pointes et du couplage avec leurs contre-pointes, les micro-vibrations néfastes au fonctionnement stable et à l'effet microphonique des tubes, sont relativement bien évacuées.

Sur le plan visuel, c’est ni plus ni moins comme pour tous nos appareils. On aimera ou pas… aucun commentaire à faire sur ce point. Les coups et les douleurs….:)

Le châssis est fait de noyer massif et recouvert sur les flancs de cuir blanc ou noir. Le transformateur d’alimentation, la façade, le panneau arrière et les pointes + contre-pointes sont en aluminium noir pour le modèle noir. Le transformateur d’alimentation est blanc et les autres parties ci-dessus citées en aluminium « brut » pour le modèle blanc.


La jolie salle de test. Concentrée sur son écoute, Tijana Marjanovic, la directrice des ventes.

L'amplificateur Auris HA2 est le genre de produit qui me laisse songeur...Sa finition est remarquable, le soin porté aux "détails" tels que les pointes, la télécommande et l'emballage, est le reflet de l'attention que Auris porte à la satisfaction de ses clients. Les prestations musicales du HA2 sont déroutantes et le tout pour un prix pour le moins "contenu".


Lorsque j'ai reçu le Auris HA2, je l'ai et préalablement à ma première écoute, fait chauffer 1 heure.
Ne connaissant pas le niveau de qualité de la musique qu'il était en mesure de m'offrir, j'ai commencé par lui associer un casque Kennerton Vali.
j'ai quand même un peu l'habitude d'écouter de la musique au casque, aussi, il ne me faut pas 107 ans pour "comprendre" ce que j'entends. Et là, croyez moi, je n'ai pas compris !
C'était magnifique de transparence mais jusqu'à quel point ?



Plutôt que d'écouter debout, à la "va vite" comme j'étais parti pour le faire et prévoyant une écoute plus approfondie le soir, j'ai mis en stand by ce que j'avais commencé et j'ai préparé mon système d'écoute :

- J'ai mis sous tension mon lecteur réseau QAT RS3
- J'ai mis sous tension mon Dac Totaldac D1 integral
- J'ai mis sous tension mon Luxmann P700-u histoire d'avoir un point de référence pour ne pas m'égarer dans des considérations seulement basées sur ma mémoire auditive. Ma mémoire auditive ne vaut rien, alors j'évite de m'en servir !



Puis j'ai branché le casque le plus transparent et le plus neutre que j'ai à ma disposition, le Focal Utopia.
Aucun autre casque à ma disposition me permet d'évaluer les qualités d'un dac ou d'un amplificateur avec autant d'acuité que l'Utopia.

Alors, j'ai "envoyé" la musique :



Je ne suis pas spécialement fan des compilations, mais j'ai acheté cet album uniquement pour la délicieuse étude Op76 de Sibelius. Violoncelle et guitare...Le petit Jésus en culotte de velours...

Etude Op76

Dans ce cas précis, je pense que la beauté de la musique autant que la transparence de l'ampli se conjuguent pour me faire "partir" au cœur des notes. J'écoute cette superbe pièce de Sibelius à faible volume. Par conséquent, il n'y a aucune projection mais une image qui se dessine très légèrement devant moi. La précision du jeu du guitariste, de ses pincements de cordes et la légèreté des notes de son instrument (en comparaison avec le violoncelle) contrastent merveilleusement avec le "filé" onctueux de l'archet.
Cette complémentarité tonale et expressive est ici portée à un niveau inaccessible à beaucoup d'autres amplificateurs.
Ecoute contemplative s'il en est, il me faut quelques secondes pour me "recaler" dans mon environnement.





Orfeo Chaman par l'Arpeggiata et Christina Pluhar. Magnifique mise en musique du Mythe grecque d'Orphée, entremêlé à la mythologie précolombienne avec intégration de rituels chamaniques

Plage choisie : "Cirene, madre"

Avec un enregistrement d'une telle qualité, le HA2 se montre majestueux. Il faut entendre le timbre sublime du violon à 0'45mn pour mesurer comment il sait amplifier la musique. Ecouter comment l'artiste arrive à faire chanter son instrument et se laisser porter par cette vague de sons chatoyants, pour réaliser à quel point les amplificateurs capables de distiller un tel raffinement sont rares. Le HA2 sait "bastonner" quant on le lui demande, mais il est apte également à se montrer d'une distinction absolue.




Magnifique Album de Renaud Garcia-Fons. De la mélodie et du rythme, une contre basse "chaude" comme le sang méditerranéen. 

Plage choisie : Las Ramblas

Dynamique explosive pour ce morceau qui "envoi du bois" comme dirait mon fils de 16 ans !
Ça frappe, ça tape, ça swing...Chaque instrument se distingue parfaitement des autres dans l'espace malgré le niveau élevé auquel j'écoute et la diversité des timbres. Le Auris HA2 me fait encore une fois une superbe démonstration de lisibilité et de son aptitude à conserver et à reproduire la vie que les artistes insufflent à leur interprétation. A fort niveau et même sur ses notes les plus hautes, l'accordéon n'est jamais acide ou âpre. Il est fin et "généreux" dans ses nuances tonales autant que riche d'harmoniques "propres" et ciselés




Les cantates de Bach ! Elles me suivent ou c'est moi qui les recherche ? Je ne sais pas, mais toujours est-il que depuis plus de 40 ans, je ne peux m'en passer.

Piste 22 de la cantate BWV 214

je suis au moins à 10 m de la scène. L'orchestre se présente à moi exactement comme j'ai pu en entendre à plusieurs reprises en concert. Je distingue les pupitres de violons à gauche et la basse continue formée de violoncelles et d'un clavecin sans le moindre effort. 
Le dialogue entre la trompette et le baryton David Wilson-Johnson est magique. Le détourage des formes dans l'espace est d'un niveau là encore, exceptionnel. Le "mordant" habituel de la trompette passe ici sans même que j'y prête la moindre attention, tant il s'intègre parfaitement à la couleur globale de l'instrument.
Après avoir parfaitement ajusté le volume à un niveau assez bas, j'ai presque l'impression d'écouter une paire d'enceintes tant l'image est profonde et précise. Je "vois" le chanteur, là devant moi à une dizaine de mètres.
Cette perfection de reproduction, associée à la beauté de la musique ont fait de cette écoute et pour moi, un réel moment de pure grâce.




Loves Scenes est le 4ème album de studio de la chanteuse Canadiennes Diana Krall. 
Intimiste et sensuel

Plage choisie : My love is

Claquements de doigts et pizzicati de contrebasse. Rien de musicalement transcendant mais cette plage m'intéresse pour sa capacité à montrer comment l'ampli amplifie le grave. J'écoute avec attention la précision des pincements des cordes de la contrebasse, l'expressivité et la vivacité du grave et la couleur donnée par l'ampli aux résonances de la caisse, couplée à son fond et à sa table d'harmonie. Là encore, tout est détouré et semble "juste" comme il faut. Ça descend très bas avec rigueur et netteté. La légère réverbération qui accompagne les claquements de doigts est facilement perceptible. Le timbre légèrement feutré de la voix de Dian Krall me semble parfaitement placé. Peu d'amplis m'offrent autant de justesse et de tension.




La musique baroque de Vivaldi m'emporte depuis si longtemps...
Mon docteur m'a prescrit un jour : Un concerto le matin, un concerto grosso le midi et un Oratorio le soir. Depuis, tout va mieux :)

J'ai écouté sur cet album : Andante du concerto pour 3 violons RV551

 Violon solo et pizzicati. Amplifié ici par le Auris HA2 tout semble juste et "simple". Cette simplicité et curieusement, ne m'apparaît pas comme si évidente à l'écoute de mes autres amplificateurs y compris l'un d'entre eux coûtant deux fois le prix du HA2. Je pense que l'explication vient de la propreté remarquable du signal en sortie du HA2. Le violon se détache des autres cordes en pizzicati, elles mêmes parfaitement détourées et lisibles, de manière exceptionnelle. Cette lisibilité, encore une fois associée à la transparence remarquable de l'ampli et à sa beauté de timbres, est pour moi le vecteur de ce que je ressens comme évidence et simplicité.


    

Bel enregistrement fait à la Havane pour cet album "le voyage" de Harold Lopez-Nussa.
Un voyage teinté de sonorités sud Américaines.

Plage choisie : Lobo's Cha

Splendide. Ici, le HA2 donne un "poids" considérable aux divers instruments qui viennent se "greffer" dans l'espace avec la précision du live. C'est impressionnant. La dynamique est considérable sur les attaques de notes hautes du piano (à partir de 2'15 ) sans que jamais je ne ressente une once de désagrément. J'entends ici rapidité, sécheresse, consistance, harmonie et volupté.
Encore une page compliquée à reproduire "proprement" et que le HA2 me livre de manière évidente.
Le piano est tout juste somptueux, majestueux, classieux. Je me laisse emporter par la cascade de notes et le rythme parfaitement marqué. Je me surprends à suivre les doigts du pianiste, parce que comme peu souvent, je les "vois". Encore une musique que le HA2 amplifie en préservant pour mon plus grand bonheur, les ambiances et la musicalité des artistes. C'est splendide, plus vivant et captivant que jamais.



Ici, Grigory Sokolov nous offre une superbe interprétation de :

L'adagio de la sonate pour piano K280/2 de WA Mozart.

Très bel enregistrement et magnifique musique de Mozart. A l'écoute de cette plage, il me semble que le piano est là, devant moi, je dirais environ à 4/5 mètres. L'articulation du jeu atteint ici un niveau peu courant. La capacité de résolution du HA2 est telle, que l'éclat d'une part et la densité d'autre part du piano, sont perçus de manière naturelle et même surprenante. Je perçois également comme rarement, le rythme auquel les doigts du pianiste caressent les touches de l'instrument et l'infinie variété des pressions qu'ils appliquent sur ses touches.
La transparence et la présence sont telles que les amplis m'ayant amené à une telle symbiose avec le jeu du piano sont extrêmement rares.
9'50mn d'écoute purement contemplative



Serge Gainsbourg : Gainsbourg for Ever.

J'ai choisi ici "la chanson de Prévert"

Magnifique présentation de la voix de feu Serge Gainsbourg. Sa tessiture change subtilement de tonalité selon les mots, les consonnes ou les voyelles prononcées. Le HA2 me fait ici une superbe démonstration de sa magnifique neutralité. Parfois même et selon les intonations, Serge Gainsbourg semble chanter du nez et je le perçois ici comme rarement. Alors quand je parle ici de neutralité, je ne veux pas dire "juste", car il faudrait que le chanteur soit face à moi pour comparer sa voix avec sa reproduction pour en être sûr. Mais neutre dans le sens où le message est propre à souhait et dénué de toute coloration perceptible, de tout "filtre" qui tel un voile qui serait posé sur la musque, "lisserait" en quelque sorte la variété des ses couleurs et de ses contrastes.
Très belle ouverture. Les guitares placées à droite et à gauche sont magnifiques de présence.







Superbe enregistrement du pianiste Cubain Bebo Valdes et du chanteur Gitan Diego el Cigala.
Làgrimas Negras est un mélange extra de musiques latines et de Jazz, à la sauce Gitane....

Plage choisie : Lagrimas Negras

Ici, la voix cassée du chanteur Diego El Cigala est parfaitement détourée et présente. La couleur tonale du saxo ténor à 1'10mn puis celle du piano à 2'30mn, sont d'une beauté et en même temps d'une richesse qui ne sont surpassées que par mes amplificateurs Viva Audio 845 et 2A3.
Ici, l'équilibre est total. Avec l'arrivée de l'orchestre, à 3'53mn, le rythme s'accélère et les divers plans sont mieux placés et précisément identifiables que jamais. Le point fort de l'Auris HA2, ici et outre sa transparence incroyable, est pour moi la séparation des plans et la lisibilité globale et l'équilibre. Toutes les fréquences reproduites semblent être alignées "au cordeau" et aucune d'entre elles, en tout cas pour mes oreilles ne semble être en retrait ou en avant par rapport aux autres. 
La couleur du saxo est sensuelle et rutilante comme le piano est à la fois "plein" et clair, consistant et riche.



Je ne sais pas si j'ai été clair, mais j'espère franchement avoir fait passer le message suivant : j'aime bien l'amplificateur auris HA2 ! :)

J'ai, sur chaque plage musicale, comparé le HA2 directement avec mon luxman P700-u. A chaque fois et c'est la raison pour laquelle et afin d'éviter de me répéter, je ne l'ai pas mentionné dans les comptes-rendus d'écoutes, j'ai trouvé le HA2 plus transparent et offrant plus de présence aux interprètes. A chaque fois, j'ai cru d'avantage en ce que j'écoutais avec le HA2.

Ici, il n'est pas question pour moi de "canarder" un ampli que seule une poignée de personnes connait aujourd'hui, de compliments et de superlatifs, dans le seul but d'en vendre. J'ai appris à voir un peu plus loin que les commandes immédiates et si je m'avance autant dans la promotion de ce produit, c'est d'une part parce que j'ai compris ce qu'il "vaut" musicalement et que d'autre part, il me semble qu'il pourra alimenter un beau panel de casques différents.
Je suis intimement convaincu que le HA2 saura faire plaisir à beaucoup d'entre nous n'ayant pas l'envie ou pas les moyens, de dépenser deux ou trois fois son prix dans du matériel qui ne donnera pas plus de musique.

Je n'insinue pas là que de 0 à 6000€, point de salut en dehors du HA2 !
Si tel était le cas, il faudrait que je change de métier immédiatement.

Nos goûts et nos aspirations ne sont pas les mêmes, je suis certain que le HA2 ne plaira pas à tout le monde et qu'on pourra lui préférer une proposition sonore plus"ronde", plus "chaleureuse", plus "colorée".
Le Auris HA2 est pour mes oreilles un exemple de "neutralité", de transparence et de justesse.
Pour ceux d'entre nous qui souhaiteraient un son un peu plus "enrobé", il est toujours possible de remplacer le tube de préamplification d'origine par un 12AU7 Mazda ou Mullard, par exemple. J'en ai commandés, je les attends et je reviendrai compléter ce compte rendu une fois que j'aurai écouté ce qu'ils apportent en terme de "matière" au HA2.

J'ai écouté le Auris HA2 avec un Kennerton Vali, un Odin, un Hifiman Edition X, un HE1000, un Grado PS1000e, un Audeze LCD2, un LCD-X et un LCD3, un Focal Elear, un Utopia et à chaque fois, j'ai eu ce sentiment peu courant que les casques me "montraient" enfin ce dont ils sont capables.

Je pèse mes mots en écrivant ici que pour moi et aujourd'hui, seuls trois amplificateurs parmi tous ceux que j'ai écoutés, sont supérieurs en termes de puissance, de "corps" donné à la musique et d'ouverture au HA2 :

Le Fostex HP-V8, le Viva 2A3 et le Viva 845.

On pourra effectivement trouver plus puissant, différent, mais pas "mieux" et je me répète veuillez m'en excuser, même en le comparant à des amplificateurs pouvant coûter trois fois son prix, c'est à dire 6000€ et même...peut-être plus

Je n'ai pas trouvé de défauts à l'amplificateur Auris AH2.

Je demande au lecteur de me demander un prêt, de tester le HA2 et de le comparer à tout ce qu'il trouve s'il arrive et ce serait légitime, qu'il pense mon enthousiasme disproportionné avec le prix de l'appareil.



Pierre

jeudi 25 août 2016


Les oreillettes : Nos casques leur doivent beaucoup !

J'ai fait des essais aux environs du 15 août 2016, avec Franck, un ami et deux casques Fostex TH500. Notre objectif était de tenter d'entendre des différences plus ou moins significatives après un changement d'oreillettes ou pad. Franck avait fait l'expérience, sur son TH500, avec des oreillettes Hifiman Focus et nous l'avons poursuivie avec des oreillettes en cuir Kennerton.

Ces essais ont été très intéressants et montrent combien les oreillettes ne sont pas uniquement là pour le confort ou l'esthétique, mais font partie intégrante de nos casques et influent considérablement sur leur signature sonore. 
Il y a pour moi, plus de différences entre un TH500 avec oreillettes d'origine et un autre TH500 avec oreillettes Hifiman ou Kennerton, qu'entre un FostexTH600 et un TH610, un Grado PS500 et un PS1000.
Vraiment, le changement d'oreillettes modifie la signature sonore, en tout cas ce fût le cas de nos deux TH500 au point de les hisser à un niveau nettement supérieur à ce qu'ils nous offrent avec celles d'origine.

Nous avons fait plusieurs essais :


- Le TH500 de Franck avec ses oreillettes Hifiman Focus, comparé à mon TH500 de démo et les oreillettes Kennerton « standard »



Les oreillettes en cuir Kennerton "standard" ne sont pas munies de perforations comme celles de l'Odin. Ainsi, les ondes sonores n'ont aucun moyen d'entrer en contact avec le matériau interne absorbant, comme c'est le cas avec les oreillettes de l'Odin ou les oreillettes Hifiman focus. 



Ci-dessus, vu d'une oreillette Hifiman Focus et sa bande de velours. Les oreillettes Hifiman sont perforées sur toute la circonférence de leur face interne, mais pas sur leur face externe.


- Le TH500 de Franck avec ses oreillettes Hifiman Focus, comparé à mon TH500 de démo et les oreillettes Kennerton de l’Odin.



Nous voyons à gauche mon TH500 et les oreillettes Kennerton "Odin" munis de perforations même sur l'extérieur. Les ondes sonores "pénètrent" à l'intérieur de l'oreillette, traversent la mousse absorbante et ressortent de l'autre côté.





Ci-dessus, une oreillette Kennerton "Odin". Les perforations ont été faites sur la moitié de la circonférence de la face interne et également, la moitié de la circonférence de la face externe. Kennerton a choisi de ne pas perforer les oreillettes sur toute leur circonférence après essais.




Ci-dessus, mon TH500 monté avec les oreillettes Kennerton "Odin"


Il a été très facile de faire ces écoutes et comparaisons car l'amplificateur utilisé, le Viva Egoista 845, permet de brancher deux casques en jack 6.35mm simultanément. Nous pouvions ainsi passer d'un casque à l'autre très rapidement et sans se trouver face à la difficulté de devoir faire travailler trop longtemps, notre mémoire auditive.

1) La première chose importante, c'est que les oreillettes influent non seulement sur la signature sonore, mais également sur le niveau sonore. Nous avons constaté, Franck et moi, que le niveau sonore de son casque muni des oreillettes Hifiman Focus était plus élevé que celui du mien. Ceci s'explique sûrement par la moindre épaisseur des oreillettes Hifiman et par conséquent, plus de proximité des drivers à nos conduits auditifs. Les oreillettes Kennerton augmentent cette distance par leur épaisseur supérieure.

2) Les oreillettes Kennerton "standard" aident a trouver plus de clarté que les Fostex d'origine, mais ne tiennent pas face aux deux autres paires en notre possession. Le son que produit le TH500 lorsqu'il en est muni, n'est pas aussi précis qu'avec les deux autres paires d'oreillettes et de plus, une légère résonance interne devient perceptible.

3) Les oreillettes Kennerton "Odin" permettent de conserver la clarté des modèles Kennerton "standard" en y ajoutant plus de précision et une perception bien plus incisive des timbres. Tout est plus "net" et se dessine mieux dans l'espace. C'est tellement moins "flou" et "vaporeux" que ce que je connais du TH500...! Et la résonance interne perçue avec les oreillettes Kennerton "standard" disparait.

4) Les oreillettes Hifiman Focus nous font un peu perdre de cette belle précision et proposent un rendu sonore un peu plus mat. Nous avons tous les deux hésité un moment avant d'arriver à définir une préférence. Après quelques écoutes, nous sommes tombés d'accord sur le fait que le TH500 monté avec les Hifiman Focus nous plait d'avantage, car un peu plus doux et certainement moins fatiguant lors de longues cessions d'écoute.
L'idéal serait de pouvoir changer de jeu d'oreillettes au gré de nos humeurs ou des albums écoutés...!

Je ne sais pas si une telle expérience serait tout aussi probante avec d'autres casques, mais je n'en serais pas étonné. En effet, je fais assez facilement le rapprochement entre la chambre acoustique créée par l'intérieur des oreillettes et dans laquelle "baignent" nos oreilles, avec la pièce dans laquelle nous écoutons des enceintes. Modifier les revêtements de sol, des murs ou du plafond, modifie l'acoustique de la dite pièce. Modifier les matériaux internes et externes d'une paire d'oreillettes, semble avoir le même effet.

Les oreillettes sont un composant à part entière du casque et participent activement à sa signature sonore

Pierre